Manifeste de la courbe.

« Moi j’aime les personnes courbes,

 

les idées courbes,

 

les chemins courbes,

 

car le monde est courbe

 

et la terre est courbe

 

et le mouvement est courbe ;

 

Et j’aime les courbes

 

Et les culs courbes,

 

les sentiments courbes ;

 

L’ivresse : elle est courbe ;

 

Les mots courbes :

 

L’amour est courbe ;

 

Le ventre est courbe

 

le divers est courbe.

 

……………

 

Le pain est courbe et la mitraille droite.

 

……………….

 

Je n’aime pas les choses droites

 

ni la ligne droite :

 

Toutes les lignes droites

 

se perdent ……………… »

 

 

 

Extraits de «  Las personas curbas » de Jesùs Lizano dans Antologia Anarquista, Gato Negro editorial, 2013 .

 

 

 

 

 


Depuis près de mille ans

et les délits de l’homme

notre forêt primaire

nous devient secondaire

son bois est décimé

brûlé et consumé

 

Ce bois est aux abois

car sans le dire vraiment

nous passons notre temps

à le décomposer

 

Eux

lui prêtent main forte

et le remettent en forme

Ils font de tous ces axes

des instants de bonheur

quelle qu’en soit la courbure

quelle qu’en soit la griffure

le bois nous montre à voir

sa couleur

sa douceur

 

Mon regard se déplace

découvrant tous ses axes

et ces courbes secrètes

d’où perce

l’émotion

 

Je m’accroche à son grain

à ces nœuds

qui affleurent

et ressens

vibrations

dans mon axe vertébral

 

"Aux abois" 

Extrait de "Corps en mots"

Elgi loun

  

Cliquez sur l'image pour accéder à la maison d'édition du recueil "Corps en mots" d'Elgi loun
Cliquez sur l'image pour accéder à la maison d'édition du recueil "Corps en mots" d'Elgi loun


 

" Si quelqu'un a des oreilles, qu'il voie, si quelqu'un a des yeux, qu'il entende "

Jean Arp

Extrait de "jours effeuillés"

 .

 


Photo arrière plan : Laurent Quinkal.